Innovation

De Interlligence
Aller à : navigation, rechercher


L'interligence augmentée par les services étendus au sein de l'intermédiation digitale et numérique a subi un moratoire stratégique ("BUG [1] internet") de trente ans (1986 - 2016) de la part du militaro-industriel américain. Le bien fondé et l'estimation des conséquences (GAFAM/USCC [2]) de cette stratégie pour le monde est difficile à évaluer positivement et négativement.

C'est un fait :

  • qui est à comprendre,
  • duquel il convient de tirer de l'expérience
  • qui nous positionne face à une forme d'innovation nouvelle par rapport aux innovations "incrémentales" et "disruptives" et que nous pouvons qualifier d'"innovation rétroactive".


De quoi s'agit-il ? 

Du fait que les acteurs d'une innovation très largement acceptée et déployée reviennent sur les données de l'expérience (parfois sociétalement) acquise à son sujet pour en reconsidérer les prémisses et, le cas échéant, la corriger ou l'étendre notablement.


proposition internext 

Ce blik traite de la veille des initiatives en cours susceptibles de porter des interligences nouvelles d'intérêt commun.


priorité innovative 

La priorité pour le développement de l'innovation est culturelle et porte sur la sociétalité. Elle concerne tout ce qui peut favoriser la compréhension, l'enseignement et la maîtrise du paradigme de la complexité,
  • que nous dirons de raison agorique, de nature polylectique, porteuse d'émergence,
  • étendant celui de la raison logique, de nature dyalectique', porteuse de consequence,
  • et de la raison cybernétique, de nature monolectique, porteuse de résilience.


---
  1. le "BUG" de l'internet correspond au fait d'être sous modélisé laissant ainsi les niveaux manquants à l'initiative de projets tiers qui pour s'établir dans l'usage "are to Become Unilaterally Global"
  2. les grands acteurs du BUG sont les GAFAM. Leur déploiement a été conditionné par la stratégie dite du "Status quo" de "simplification" et de stabilité modélisatrice voulue par le NTIA et l'US CyberCommand).